Votre quotidien en matière de mobilité

23 avril - 07 juil 2019 terminé
La consultation est terminée. Vous êtes actuellement sur la page de restitution, pour plus d'information sur la consultation, cliquez-ici
Une première phase de consultation a été menée du 23 avril au 7 juillet 2019 afin de faire un état des lieux des pratiques des Bonduois(es) en matière de mobilité, et de faire émerger les premières pistes de solutions pour « se passer de la voiture ». 357 participants ont apporté leurs idées, remarques et suggestions via le questionnaire et/ou l'appel à idées.

 
Synthèse des résultats du questionnaire « Votre quotidien en matière de mobilité »

Les résultats de ce questionnaire montrent d’abord une omniprésence de la voiture dans les usages quotidiens des habitants de Bondues. Que ce soit pour aller au travail, faire les courses ou dans les activités de loisirs, de très nombreux habitants privilégient leurs voitures personnelles pour la praticité et le gain de temps qu’elles permettent.

Néanmoins, d’autres modes de déplacement semblent également émerger de ces réponses. D’abord, les modes de déplacement doux avec, en tête, le vélo et la marche. À ceux-là sont fréquemment associées les notions de «plaisir», «sport», «écologie» et «économie» mais restent essentiellement utilisés pour des trajets courts qui requièrent le minimum de contraintes. Parmi les freins évoqués au développement de ces modes de déplacement, on note principalement le manque de «sécurité», via notamment la cohabitation avec les automobillistes, la qualité des pistes cyclables ou encore l’encombrement des trottoirs (en ce qui concerne la marche) et le manque d’aménagements pour se garer (en ce qui concerne les vélos).

Ensuite, on remarque qu’une part conséquente des répondants sont en attente d’un réel développement des transports en commun (plus de stations, plus fréquemment) et ce, de manière plus accessibles (en terme de distance mais également de prix). Ils évoquent également le souci de «maillage» et d’une logique intermodale qui permette aisément de passer d’un mode de déplacement à un autre.

Enfin, la question du co-voiturage semble également remonter parmi les réponses recueillies à cette enquête. Au sein de la Ville de Bondues, les répondants sont demandeurs d’un site web ainsi que d’une aire officielle dédiés au covoiturage. On notera que cette envie est d’autant plus prégnante et liées aux trajets domicile - école pour les parents qui y amènent eux-mêmes leurs enfants.

En complément de ce questionnaire, un appel à idées a été lancé : « se passer de la voiture : vos idées et propositions pour atteindre cet objectif ? ». Cliquez ici pour lire la restitution.

 
Premières pistes d’actions engagées par la Ville de Bondues
  • Agir sur le transport des enfants, avec les écoles et les associations
Le lundi 9 septembre en mairie, une présentation de l'application de covoiturage adapté, "Cmabulle", aux responsables d'associations des parents d'élèves et aux associations sportives et culturelles concernées, devrait encourager son adoption par les familles qui pourront ainsi améliorer l'organisation de leurs conduites.
  • Aller plus loin avec les établissements de la Croix Blanche
D'ici les vacances de Toussaint, en partenariat avec la direction et l'association des parents d'élèves, Ilévia, "Cmabulle" et la MEL, une étude en profondeur des déplacements des écoliers sera lancée pour tirer des leçons et proposer des solutions d’avenir. Covoiturage et réseau de bus sont forcément des pistes à étudier pour cette institution qui accueille 2 000 élèves en provenance d'une quinzaine de communes.
  • Mobiliser les entreprises du Parc des Ravennes
Avec la MEL, Ilévia et l’association des propriétaires du parc d’activités des Ravennes, un travail auprès des entreprises est en cours avec pour objectif de les aider à mettre en œuvre un ou plusieurs « plans de mobilité ». Obligatoire dans les entreprises et collectivités de plus de 100 salariés, ils ont du sens à l’échelle des parcs d’activités. En effet, à Bondues, 2 000 salariés convergent et repartent chaque jour du parc des Ravennes.
  • Favoriser l'utilisation du vélo et les modes de déplacements doux
Des pistes cyclables verront le jour sur l’avenue de Général de Gaulle rénovée pour compléter le réseau actuel. Le point noir du passage du pont sur l’A22 pour les vélos sera supprimé dès que possible par la MEL. Un projet de parking sécurisé pour vélos est étudié dans le Centre. Plus d’arceaux à vélos seront répartis dans Bondues. Le parking du Fort de Bondues deviendra un parking - relais sécurisé pour passer aisément du vélo au bus ou au covoiturage.
  • Prochainement : un parking-relais au Fort de Bondues
- Un espace d'intermodalité
- 2 lignes de bus
- Un parking vidéo surveillé
- Un cyclopark sécurisé
- Un espace de covoiturage
- 2 bornes de recharge électriques
  • Réflexion sur le court-voiturage
Marcq-en-Barœul a entrepris depuis quelques mois de promouvoir le « court-voiturage » pour des déplacements intramuros. Ainsi, pour éviter que chacun prenne sa voiture pour se rendre au marché, à la poste, à la mairie, à l’office, à l’Espace Culturel, le même jour, aux mêmes heures, ... on pourrait envisager de covoiturer ou de prévoir une navette.
  • Direction Paris, Bruxelles ou Lyon en TGV tous les jours
Combien de personnes de Bondues prennent les mêmes trains chaque jour, chaque semaine ? Et si on développait le covoiturage professionnel pour ces déplacements ? Coût réduit, pas de stationnement à prévoir, garantie de prise en charge aller et retour ... Il y a quelque chose à faire, c’est certain !

Sur l’ensemble de ces pistes d’amélioration et d’autres à inventer, courant octobre, une nouvelle consultation participative sur Internet sera lancée pour accueillir vos propositions, vos idées et vos solutions. Vos contributions seront précieuses pour aider le Conseil Municipal à prendre les bonnes décisions pour plus d’écocitoyenneté partagée !
 
Statistiques
75 Jours de consultation
330 Participants
644 Visiteurs